Solidarité Jeunesse

Témoignage et remerciements de Salomé et Nathan

Paris, le 10 avril 2021

Monsieur Le Président,

Nous souhaitons Nathan et moi Salomé remercier  Solidarité Jeunesse de nous avoir accordés une aide financière d’emblée dans ce moment si particulier, c’est un grand honneur et bonheur pour nous d’avoir pu faire bénéficier cette faveur.

Cette bourse nous aidera grandement dans la poursuite de nos études de médecine et de droit que nous souhaitons réaliser en hommage à mon père.

Après le tragique décès de mon père, nous avons pu retrouver un repère grâce à ses frères. La sagesse qu’incarnait mon père se retrouvait dans ces hommes. Grace à ce lien si particulier, nous avons eu la chance de devenir les filleuls de Frederick R. un des nombreux frères de mon père et soutenus depuis toujours par Dominique R., Imad H. et autres… dans toutes les démarches.

Nous voir si bien entourés dans cette période difficile nous a permis d’alléger nos souffrances qui sont pourtant si intenses. Mon père m’avait toujours dit, lorsque je partirais un jour, vous ne serez jamais seuls. Six mois plus tard, j’ai la chance de voir que ces paroles sont devenues réalités.

Merci, d’avoir investi dans notre avenir, Nathan et moi feront en sorte de faire de nos mieux pour atteindre nos objectifs académiques et professionnels

Recevez, Monsieur Le Président l’expression de nos profondes gratitudes.

Salomé, Nathan.

Rencontre des familles Région Nord, à LILLE...

Comme toutes les sorties, la rencontre des familles du Nord s’est préparée des mois à l’avance. Une fois la date connue, nous préparons les invitations. Vérification minutieuse, il ne faut oublier personne ! Nous dressons la liste des familles à inviter. Nous connaissons toutes les familles. Nous nous faisons une immense joie de les revoir. Nous ne doutons pas que c’est réciproque. Pour cette rencontre, cette année, le Président était accompagné de la secrétaire. C’est en quelque sorte un déplacement de travail.

Le rendez-vous a été fixé à 18 h. Les familles arrivent les unes après les autres. Elles sont détendues. La rencontre devient tout de suite « une réunion familiale ». La joie de se revoir se voit sur tous les visages. La discussion s’installe comme dans toutes les familles qui se retrouvent après une longue période d’absence.
On se donne des nouvelles les uns – les autres. Les mamans demandent des nouvelles de celles des autres régions. Les jeunes causent et jouent entre eux.
Cette année il y a deux beaux événements. Camille, une de nos pupilles, vient nous présenter sa fille Charly ! Nous sommes tous sous le charme ! Cela montre l’attachement de nos pupilles envers Solidarité Jeunesse.
Puis spontanément, Aude nous ouvre son album photos de mariage, qu’elle a pris soin d’apporter pour partager avec nous ce merveilleux événement de sa vie !
La soirée se poursuit dans une ambiance conviviale, détendue et chaleureux. Nous sommes à l’écoute et disponibles à chacun des invités. Certaines familles nous font part de leurs préoccupations. Leurs problèmes sont résolus. D’autres seront soumis pour vote au Conseil d’Administration.
Le fait d’aller à la rencontre des familles, dans leurs régions montre à quel point elles sont au cœur de nos préoccupations. Cela crée un climat propice aux confidences.
Le séjour s’est poursuivi par une visite du Musée de l’Hospice Comtesse. Une découverte pour presque toutes les familles. Ce fut une matinée riche !
Après un déjeuner partagé, les familles se quittent dans un échange de vœux très chaleureux ! Le « à très bientôt » est sur toutes les lèvres !
Même si les adieux sont parfois difficiles, je pense à toutes ces mamans si méritantes et dignes, à leurs enfants, que je vois grandir au fil des rencontres ; qui font partie de la « Grande Famille » qui est Solidarité Jeunesse.
Il pleuvait sur Lille, mais le soleil était dans nos cœurs !                                  Georgette

Quand Aude M., pupille SJOM, pour son mariage, demande à Philippe C., notre président, d'être celui qui la conduit devant l'Autel...

Elle l’explique à son père dans une lettre symbolique, amoureuse, émouvante:

Papa,

Quand tu es parti, tu as laissé derrière toi 4 enfants et 2 ex femmes chamboulés. Chacun a vécu cette épreuve à sa manière, il n’y a d’après moi, pas de bonne ou de mauvaise façon de faire son deuil, il n’y a que la notre qui nous est propre. Personne ne nous enseigne ça, toi encore moins, tu nous as laissé seuls, face à notre chagrin et aux multiples péripéties de la vie qu’il nous faudrait affronter. Et lorsque je t’ai perdu, du haut de mes 15 ans, je n’imaginais pas qu’il y aurait un jour particulier ou tu me manquerais autant.

Papa,

Il y a ce jour ou je deviendrai femme, et ou tu devais m’accompagner, toi, mon père, l’homme qui devait me confier à celui que j’avais choisis. Mais plus aucun Maltèse n’était en possibilité de le faire, et mon choix s’est tout naturellement posé sur un homme. C’était une évidence pour moi, il devait te remplacer, il n’y avait que lui qui en était digne. Cet homme, je l’ai présenté tout au long de cette belle journée comme un ami à toi, j’aurais même pu le dire ton frère, mais les gens n’auraient pas compris. Pourtant, rien ne me semble plus vrai à cet instant, ton frère… Cet homme qui m’a pris sous son aile et qui a veillé sur moi pour toi, alors que vous ne vous étiez jamais rencontré. Aujourd’hui, il est encore là pour moi, pour ce jour unique et je n’aurais pas voulu de quelqu’un d’autre car il avait gagné ce droit depuis des années. Il fait parti intégrante de ce que je suis, il fait partie de ma vie.

Papa,

Aujourd’hui, c’est Philippe qui va me conduire à l’autel. Je le lui ai demandé à Marseille, lors de la sortie annuelle. J’avais peur tu sais, peur qu’il refuse, et pourtant, je ne voulais que lui, mais il a accepté, il aura lui aussi une boutonnière, comme mes témoins, maman et mes frères et sœurs, car je veux que tout le monde sache que je le porte au même rang qu’eux.

Il a chamboulé son agenda, il a milles péripéties à raconter sur ce voyage qui l’a amené à moi, mais il est là, debout, solide comme un roc, devant l’église. Il a l’air heureux de m’attendre, il me sourit et je doute qu’il se rende compte à quel point c’était important pour moi, et combien sa seule présence me comble de joie. Il me dit que je suis magnifique et ses yeux effacent ton souvenir, le souvenir douloureux de ton absence. J’arrive à refouler mes larmes, j’imagine que toi aussi, tu aurais été réjoui en ce jour et j’entre à son bras, sur ta musique, un sourire aux lèvres.

Papa,

Viendra d’autres moments de la vie aussi importants que tu manqueras, mais je me sais bien entourée pour avancer et devenir, non pas la femme que tu aurais voulu que je sois, mais la femme que je souhaite être.

Philippe,

Merci pour tout ce que tu acceptes de vivre pour nous, pour ta présence et ta bonne humeur constante, pour ton soutien et la femme exceptionnelle qui se tient dans ton ombre, mais qui n’en est pas moins importante.

Pour ça et pour tout le reste, merci.

Rencontre des familles à ROCHEFORT...

La quasi totalité des familles du sud ouest prises en charge par SJ OM était présente.​

Suite à la réunion des hospitaliers pour la région sud ouest organisée par le congrès, les familles de SJ OM de la région se sont réunies à Rochefort le 30 novembre au soir et le 1er décembre . La quasi-totalité des familles du sud ouest prises en charge par SJ OM étaient présentes. Les mamans et les enfants ont été très heureux de se revoir, je suis tenté de dire: comme d’habitude! (Quelques témoignages à lire en fin d’article…) Nous tenons à remercier le Président du Congrès du sud ouest qui nous a rejoint en fin de journée et fait le plaisir de dîner avec nous le samedi soir, ce qui lui a permis de faire connaissance avec les familles et ainsi de mieux appréhender le soutien que nous apportons aux familles de nos frères disparus. Remerciements au Président et au Député de la loge de Rochefort pour avoir organisé notre séjour et fait fonction de guides lors de la visite du temple de Rochefort.

Mes vacances à Clarté (par Thomas)

Après avoir passé une année complètement folle jusqu’au Bac de français (et histoire-géo) et enfin avoir vu les bonnes notes qui montrent le bout de leur nez, pour finir cette année en beauté,  J’ai  souhaité participer à 2 fois deux semaines à UJM Clarté 2019 et Solidarité Jeunesse a accepté. Ce fut une grande joie car Clarté est comme une deuxième maison pour moi. Et pouvoir en profiter 2 fois est un rêve qui se concrétise enfin…Durant mon premier séjour du 9 au 21 juillet, j’ai pu revoir tous mes amis, que je côtoie depuis plus de 6 ans, et aussi rencontrer les nouveaux petits ou grands qui continueront à faire vivre Clarté après mon départ (soit dit en passant, c’est très étrange de se dire que dans quelques années, ces petites et petits seront dans le même dortoir que moi durant ces 2 séjours).
Les activités étaient vraiment au top et cela se voyaient que chacun des monos présents donnait de sa personne pour nous offrir un séjour excellent. La nourriture… Oh mon dieu que c’était bon. Je pourrais écrire un livre tellement je me suis régalé durant ces 2 séjours (couscous, pâtisserie orientale, légumes ainsi que fruits frais et même kebab). Le camping était vraiment différent des autres années :
– Le camping était loin et on ne connaissait pas le GR correctement
– 23 km… c’est tout
– L’activité de folie entre les 2 jours de rando : une station de ski qui ouvre en été pour accueillir les vacanciers (VTT, Ski sur herbes, etc.).
Durant mon deuxième séjour du 6 au 20 août, l’ambiance était différente mais pas désagréable. Étant le nouveau de la bande, ce qui est cocasse pour quelqu’un qui vient depuis plus de 9 ans à Clarté, j’ai dû créer des liens avec mes nouveaux compagnons. À mon un grand étonnement ce fut presque naturel (je dois être un peu méfiant, finalement), ils étaient tous très chaleureux et sympas. Mais ce qui m’a le plus frappé est qu’ils étaient à fond dans l’esprit Clarté. Pour faire simple l’esprit Clarté, c’est s’investir sur le centre, accompagner les plus petits dans les activités quotidiennes, montrer de l’intérêt pour les activités et bien plus. En gros, faire vivre le centre à fond pendant 2 semaines de folie.
Par rapport au séjour juillet, notre cher directeur Thomas a eu l’excellente idée d’inventer le séjour éco-responsable, avec un potager, un poulailler ou un compost et pour chacun de la sensibilisation à leur utilisation quotidienne. Une initiative très intéressante. Sinon, à part ça, en général ce mois d’août a été riche en découvertes (paint-ball, cafés philosophie-écologie, …).
Je tiens à remercier Philippe Célérier pour m’avoir aidé à pouvoir participer à ces aventures.

Thomas août 2019

VIVENT les MARIÉS!!!

Quand Aude M., pupille SJOM, pour son mariage, demande à Philippe C., notre président, d'être celui qui la conduit devant l'Autel...

Elle l’explique à son père dans une lettre symbolique, amoureuse, émouvante:

Papa,

Quand tu es parti, tu as laissé derrière toi 4 enfants et 2 ex femmes chamboulés. Chacun a vécu cette épreuve à sa manière, il n’y a d’après moi, pas de bonne ou de mauvaise façon de faire son deuil, il n’y a que la notre qui nous est propre. Personne ne nous enseigne ça, toi encore moins, tu nous as laissé seuls, face à notre chagrin et aux multiples péripéties de la vie qu’il nous faudrait affronter. Et lorsque je t’ai perdu, du haut de mes 15 ans, je n’imaginais pas qu’il y aurait un jour particulier ou tu me manquerais autant.

Papa,

Il y a ce jour ou je deviendrai femme, et ou tu devais m’accompagner, toi, mon père, l’homme qui devait me confier à celui que j’avais choisis. Mais plus aucun Maltèse n’était en possibilité de le faire, et mon choix s’est tout naturellement posé sur un homme. C’était une évidence pour moi, il devait te remplacer, il n’y avait que lui qui en était digne. Cet homme, je l’ai présenté tout au long de cette belle journée comme un ami à toi, j’aurais même pu le dire ton frère, mais les gens n’auraient pas compris. Pourtant, rien ne me semble plus vrai à cet instant, ton frère… Cet homme qui m’a pris sous son aile et qui a veillé sur moi pour toi, alors que vous ne vous étiez jamais rencontré. Aujourd’hui, il est encore là pour moi, pour ce jour unique et je n’aurais pas voulu de quelqu’un d’autre car il avait gagné ce droit depuis des années. Il fait parti intégrante de ce que je suis, il fait partie de ma vie.

Papa,

Aujourd’hui, c’est Philippe qui va me conduire à l’autel. Je le lui ai demandé à Marseille, lors de la sortie annuelle. J’avais peur tu sais, peur qu’il refuse, et pourtant, je ne voulais que lui, mais il a accepté, il aura lui aussi une boutonnière, comme mes témoins, maman et mes frères et sœurs, car je veux que tout le monde sache que je le porte au même rang qu’eux.

Il a chamboulé son agenda, il a milles péripéties à raconter sur ce voyage qui l’a amené à moi, mais il est là, debout, solide comme un roc, devant l’église. Il a l’air heureux de m’attendre, il me sourit et je doute qu’il se rende compte à quel point c’était important pour moi, et combien sa seule présence me comble de joie. Il me dit que je suis magnifique et ses yeux effacent ton souvenir, le souvenir douloureux de ton absence. J’arrive à refouler mes larmes, j’imagine que toi aussi, tu aurais été réjoui en ce jour et j’entre à son bras, sur ta musique, un sourire aux lèvres.

Papa,

Viendra d’autres moments de la vie aussi importants que tu manqueras, mais je me sais bien entourée pour avancer et devenir, non pas la femme que tu aurais voulu que je sois, mais la femme que je souhaite être.

Philippe,

Merci pour tout ce que tu acceptes de vivre pour nous, pour ta présence et ta bonne humeur constante, pour ton soutien et la femme exceptionnelle qui se tient dans ton ombre, mais qui n’en est pas moins importante.

Pour ça et pour tout le reste, merci.

Une émouvante Cérémonie d'adoption pour Valentine, Ambre et Dimitrien en la R.L. Humanité et Progrès, le 27/02/6019 (ère de la vraie lumière).

En ce vingt-septième jour du deuxième mois de l’année de la vraie lumière 6019, une bienveillante effervescence  planait sur la Respectable Loge : « Humanité et Progrès », n°1126 à l’Or∴ de Bourgoin-Jallieu.

            Après le drame qui avait frappé tous les Fréres d’Humanité et Progrès, par la disparition subite de leur Très Cher Frère et Vénérable Maître Philippe EVIEUX, passé à l’Orient Éternel le soir de son installation, ils s’apprétaient accueillir Valentine, Ambre et Dimitri comme Enfants de la Loge.
           C’est ensemble, que les  Frères jurèrent unanimement de les délivrer de toute menace de détresse matérielle.
          Dans l’affection, le recueillement et l’engagement, leurs Parrains, Jean-Paul, Philippe et Sylvain placèrent leurs filleuls sous leurs protections morales, afin qu’ils s’épanouissent dans leurs éducations, leurs sensibilités et leurs aspirations pour que leurs caractères s’ouvrent à la tolérance, la justice et à l’amour envers leurs proches.
            Les enfants par leur promesse s’engagèrent à travailler, pour réussir dans leurs études afin d’aider leurs semblables et de lutter contre l’ignorance par manque de connaissances, dans le but que leur esprit s’éclaire par l’écoute attentive des autres et rejette tout fanatisme.
          Les trois voiles étant successivement retirés, Valentine, Ambre et Dimitri sont désormais Enfants de la Loge. Après les bienveillantes et chaleureuses paroles de notre Frère Orateur et du Très Cher Frère Philippe CELERIER, Président de l’association « Solidarité Jeunesse – Orphelinat Maçonnique », c’est unis, tous ensemble, Sœurs, Frères et Enfants de la Loge que nous avons partagé une Chaîne longue, remplie d’amour fraternel et intergénérationnel.
           Cette belle Cérémonie d’Adoption s’est achevée en partage par l’agape, qui a permis à chacun d’établir une proximité avec les filleuls, les parrains et les familles, pour le bonheur et la joie de tous.    

NOS RENCONTRES...

2017 – La rencontre émouvante entre la plus jeune et la plus ancienne de nos pupilles… et avec le président: une émotion palpable!!!